Les Hautes-Pyrénées entre copaings !

Cette année, on n’avait pas prévu de vacances mais elles sont venues à nous… Ou du moins on s’est incrustés dans celles prévues par un couple d’amis (Caro&Flo), ba oui faut pas nous dire 2 fois « il y a de la place » !! 😉

Contrairement aux autres voyages, ce coup-ci nous n’avons pas eu le courage de rédiger l’article au jour le jour… (en même temps en se couchant tous les soirs à 22h… xD)
Du coup on se contentera d’un résumé post-vacances :

Samedi 5 septembre, départ 7h, on suit la belle audi direction Argelès-Gazost !

Arrivée au camping vers 14h, accueil pas terrible #formuleduo mais le cadre est top, entre les montagnes et les lapins ^^

Pour se détendre on va à la piscine au parc aquatique : 3 piscines extérieures chauffées, piscine couverte avec jacuzzi, rivière à courant… tout ça avec vue sur les montagnes : le kiff !

Dimanche on se met en condition avec une petite rando pour voir le cirque de Gavarnie, qu’on ne voit pas vraiment au final car il y a beauuuucoup de brume…

on pique nique avec des moutons pas farouches, voire trop envahissants et on rentre par un chemin moins touristique et plus bucolique.

Le soir on se prélasse aux thermes d’Argelès dans une ambiance archéologique 🙂

Lundi on a réservé une rando avec un guide et… on n’était pas prêts (surtout moi, mon genou et mon vertige…) ^^ Une expédition sur les hauteurs du col de Tentes, en grande partie en Espagne, qui nous en aura mis plein les yeux entre les magnifiques panoramas, la faune (isards, marmottes) & la flore (campanules, edelweiss), les cascades, les grottes, les lacs…

Mardi matin on remet doucement nos genoux en marche en arpentant le marché puis l’après midi on repart pour une nouvelle rando vers le lac d’Oncet où on découvre un troupeau de lamas !

Mercredi quand certains sont motivés pour repartir en rando en mode « vie ma vie de berger », nous on décide de se la jouer plus cool et de profiter de la fraicheur des grottes de Bétharram : 2,8 km sur 3 étages de galeries creusées par la rivière dans la montagne calcaire.

Puis on visite les jolis villages de Luz-Saint-Sauveur et Saint-Savin.

Jeudi matin, les gars ont décidé d’aller faire les fifous en vélo, du coup nous les filles sommes allées à Lourdes en espérant revenir avec des genoux en béton, verdict : la ville est super moche, le sanctuaire par contre est très impressionnant surtout la chapelle sous-terraine !

L’aprem on s’aventure au Lac de Gaube, très touristique #vitevite #dernièredescentedans1h #débutdemontéehardcore #enfaitonétaitlarges #instapouffe #j’aimepaslesoeufs #c’estpasl’amabilitéquival’étouffer

Vendredi, dernier jour, dernière rando matinale (sauf pour Caro qui préfère préserver ses genoux, pas en béton du coup #Lourdesarnaque). On part admirer un dernier lac, celui d’Isaby. L’itinéraire fut compliqué, déjà pour trouver le parking, ensuite pour s’y rendre entre les chevaux et les moutons qui skouattent la route, et surtout comme il n’y a aucun balisage, on s’est légèrement perdus au début et on s’est tappés une sacré montée sous la surveillance de la vache noire ! Mais le chemin vallait le coup car on a pu caresser un beau poney puis arrivés à destination faire nos instapouffes sur un rocher au lac 🙂

L’aprem c’est moi qui ai déclaré forfait ce coup-ci et ai laissé mes 3 acolytes faire de la via-ferrata ponctuée de tiroliennes pendant que je profitais de la piscine :p
Et le soir, pour nous remettre de cette semaine riche en émotions, un petit resto light… RACLETTE ! Quoi de mieux pour finir en beauté ?! :p

Weekend de fiançailles

Cette année, vu les circonstances, on a décidé de ne pas faire de « grosses vacances » mais plutôt des weekends par ci par là, histoire de profiter un peu quand même 🙂
On avait déjà prévu ce weekend avant « la grande annonce » et pour le coup, il tombe plutôt bien ^^

Comme je n’avais jamais visité le Mont Saint Michel, cela faisait un moment que je voulais y aller, et vu que ce n’est pas très loin, on en a profité pour aussi se faire une partie de la Côte d’Émeraude.

Allé hop on décolle vendredi matin 9h tapantes pour déposer notre boule de poils en pension puis direction la Normandie en espérant ne pas avoir trop de bouchons…

2h30 plus tard, Mont Saint Michel en vue !! La route a été impec et le soleil nous a suivi ^^
On se gare sur le parking, payant, et on se dirige vers les navettes gratuites, mais en voyant le monde qui attend on se dit qu’on ferait aussi vite d’y aller à pied, et autant profiter du soleil (on préfère un bon coup de soleil à 30 min de queue 😅).

La traversée se fait bien, 30min de marche avec le rocher en fond, c’est joli. Puis nous voilà arrivés, direction l’office du tourisme où il y a encore de la queue, la flemme d’attendre pour juste un plan, on part donc à l’aventure !

On se balade dans les ruelles, on admire les maisons à colombages, les boutiques (qui vendent toujours des bols avec ton nom écrit dessus… Mais qui achète ça en 2020 bordel ?! 😅) et restaurants.

Puis, se faisant environ 13h, on se cherche un petit coin à l’ombre pour manger nos délicieux sandwichs préparés avec amour (avec potentiellement un supplément crachat dans ceux de monsieur suite à dispute matinale 😂)
La pause fut plus courte que prévue car un groupe de fumeurs s’installe juste à côté de nous et ba ça pue quoi !

Donc on repart en balade et décidons de monter sur les remparts car à cette heure il ne doit pas y avoir grand monde, et effectivement nous étions tranquilles pour faire le tour et nous arrêter admirer la vue.
D’ailleurs, on regrette de ne pas être montés plus tôt pour venir y manger nos sandwichs !

Ensuite on se dirige doucement vers l’abbaye pour notre créneau de visite à 14h.

Le tour est assez vite fait (30min), mais l’architecture est plutôt jolie et impressionnante.

Sur ce, on a à peu près fait le tour du site, on se dirige donc vers la sortie, mais avant on s’aventure sur la plage, et on longe le mont en marchant sur le sable et en escaladant quelques rochers.

Là on peut dire qu’on en a vraiment fait le tour ^^ Donc on rejoint la voiture, à pied de nouveau car il y a toujours du monde aux navettes et que nous ne sommes pas pressés.
On va s’enregistrer, déposer nos affaires et se rafraichir à notre hôtel Ibis (merci les parents ! ^^) puis on va se promener un peu dans le centre de Pontorson où on s’arrêtera manger dans une crêperie sympatoche mais où il ne fait pas bon ne pas parler français :

Ho ba no ça c’est la formule only le midi

Dixit une serveuse inconnue (RIP la langue de Shakespeare #greenbeans)

La nuit tombée, on retourne admirer le Mont Saint Michel en se posant dans un champ en attendant que les lumières s’allument.
C’est une autre ambiance (vu qu’on est à 500 mètres quand même 😛) mais c’est aussi très joli à voir. Accessoirement on s’est pris chacun 2 piqures de ces FDP de moustiques.

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner copieux, on prend la route vers Cancale où on trouve un parking gratuit près du port qu’on s’en va donc longer.
Nous revenons par des petites rues puis faisons un rapide tour en centre avant d’aller nous installer au camping.

Nous nous sustentons dans une cafétéria d’un super U des plats pas très bons pour se donner des forces pour la randonnée…
On va se garer sur un petit parking gratuit du port de Briac et c’est parti pour 5h et 15km de randonnée le long du GR34 !

Le parcours est vraiment top, plutôt accessible, et très agréable avec de beaux paysages (dont de multiples vues sur le Mont Saint Michel), des ports, de belles plages, des pointes dont la fameuse Pointe du Grouin 🐽
Bref parfait pour en prendre plein les yeux et respirer du bon air marin 🙂

Je dois avouer, sur la fin je ne faisais pas la maligne et je ne rêvais que d’une bonne douche ^^.
Du coup retour au camping pour un bon décrassage avant de retourner dans le centre de Cancale beaucoup plus animé et bondé qu’en journée.
On se fait plaisir avec des galettes et crêpes (bien méritées 😋) puis on va faire un tour nocturne sur la plage près de notre camping avant de rentrer (en écoutant radio poésie avec en gueststar Adolf) pour une bonne nuit de sommeil. Ouais le camping c’est pas foufou surtout quand on a pas le matos… #pasdematelasgonflable

Du coup, réveillés à l’aube, on prend des forces avec un bon petit dej pour partir pour notre dernière journée direction Saint Malo.
On prend la route qui longe la côte, on s’arrête à quelques coins sympas : pointe du Meinga, plage de la Touesse, petite rando retour du GR34 sur l’île de Besnard, les Rochers Sculptés (nop! on n’a pas payé 2,50€ par personne pour voir 3 cailloux), plage du Val, et pointe de la Varde.

Sur ce, on arrive à Saint Malo, on a de la chance de trouver une place de parking en plein centre à 30 secondes des remparts qu’on emprunte de ce pas.
Par contre, la pluie est de la partie donc on sort k-way et parapluie et on admire quand même les beaux paysages et les fortifications.

Le midi, on se fait un petit resto sympatoche, le Bistro de Jean, dont le menu me régale de l’entrée au dessert !
Pour finir on flâne dans les petites ruelles, histoire de digérer un peu ^^ puis il est temps de rentrer à la maison.

Bilan

On fait le Bilan calmement en s’remémorant chaque instant

Visites :

Beauuuuuucoup de temples (et des travaux >.< )

Des châteaux pas ouf (surtout quand c’est en ruines…)

De beaux parcs, et des superbes sakuras #instaputes

Fôret bambous

Des torii par milliers

Petites vues du mont Fuji

National History Museum

Musée Ghibli #déception

Game centers #RIP600¥

Café shibas

Marchés (surtout de bouffe)

Baseball #noob

Maisons traditionnelles #ryokan #yukata #500¥

Rues commerçantes #geisha

Onsen #43°samère

Festival (mais pas de nuit, merci la pluie !)

Bouffe :

On aura testé pas mal de spécialités : Ramen, Soba, Yoba, Takoyaki, Yakitori, Gyoza, Boeuf Hida <3, Onigiri, Sushis/Makis, Tempura, Cup Noodle, Melon pan, Crêpes fourrées, Dango / mochi, Dorayaki, Sake…

Choc culturel :

+

Globalement tout est très propre

Ya des toilettes partout

Maaaasse konbini partout c’est vachement pratique

Ils mettent des masques quand ils sont malades

Marquage au sol pour indiquer une intersection (pratique parce que comme elles sont souvent petites on ne les voit pas)

Passage piétons : super long le temps d’attente et eux ils respectent (nous ça nous cassait les couilles un peu quand même)

Tous les transports sont à l’heure ! (omg la sncf devrait en prendre de la graine)

Il y a des coin lockers (consignes à bagages) partout, c’est trop pratique et surtout pas très cher !

Ne disent pas pardon quand ils veulent vous dépasser ou autre… Irritant !!!

Gros bourrins dans les métro

Il n’y a pas de sonnerie avant la fermeture des portes de métro… C’est complètement con !! 

Pas de poubelles, devrait y en avoir qqunes quand même 

Relou d’enlever ses chaussures pour tout et rien et pour chaque type de pièce (genre les chiottes) 

Très chiant de TOUT manger avec des baguettes alors qu’on a inventé la fourchette et le couteau !

Bouffe pas très variée au final…

J20 – Retour en France

Paris | 18 avril 2019

Bien arrivés à Paris, sans trop de retard.

Récupération de valise puis go RER/métro…
Les transports parisiens nous avaient pas manqués par contre la ponctualité et propreté de ceux du Japon si !!!

On dodo chez un pote qui a pensé à notre manque de bouffe française pour le dîner : saucisson, charcut, fromage, pain, oh yeah !

Paris | 19 avril 2019

Après une bonne nuit de sommeil, on se dirige vers la gare Montparnasse, 9h il est tôt, notre train n’est qu’à 16h48, on va tenter d’échanger les billets… Ou pas, tout est plein et la sncf n’a pas trop envie de faire d’effort (quand on entend qu’ils font même payer les strapontins…)

On se pose dans un parc pour attendre l’ouverture du ciné, une petite séance de 2h pour passer le temps… Ou pas ! Les valises ne sont pas acceptées, sérieux à côté de la gare ???! WTF France ?!

Du coup on va se poser dans un café resto, on se prend un petit dej chocolat chaud tartines, jus d’orange pressées, bien français ^^ Puis on s’incruste jusqu’au repas de midi, on est bien installés alors on reste jusqu’à 15h.

On se bouge enfin pour rejoindre la gare, petit tour par la fnac pour occuper les dernières minutes puis on se rend sur le quai. Et là, oh surprise, le train a du retard… 15min, ok on sait tous ce que ça veut dire, ça passe à 20min puis à 1h… Jusqu’à atteindre les 2h10…OMG j’en peut plus de cette sncf !

On partira finalement à 19h19 soit 2h31 de retard, vive la France…

ENFIN à la maison, arrivés à 22h, on n’en peut plus, on ne mange même pas, bonne douche et dodo !

J19 – Osaka

 Ōsaka | 18 avril 2019

Dernier réveil au Japon, à l’aube (5h30), en route pour l’aéroport qui est à seulement 20min.

Arriver plus de 2h avant le décollage : check

Déposage de valise en soute : check

Petit tour dans les magasins pour passer le temps : check

Ne pas voir le temps passer et être à la bourre pour l’embarquement : check

Demander vaguement poliment si l’on peut griller tout le monde dans la queue pour le contrôle des passports : check

Courir comme des dératés (et dépasser deux Boing 737 tellement qu’on va vite) dans l’aéroport et flipper en voyant qu’il faut prendre une navette (qui part juste sous nos yeux 😭 et devoir attendre la suivante… ) : check

Arriver à l’avion en nage : check !

Voler jusqu’à Pékin : in coming…

J18 – Himeji

 Himeji | 17 avril 2019

Dernier jour de visite : Himeji nous voilà !

Après un petit dej à l’hôtel plutôt correct, on dépose les valises dans un coin locker et on prend le shinkansen pour 30 petites minutes.

S’en suit une visite du château, on peut voir l’intérieur qui est assez impressionnant.

Toute la structure du château est basée sur 2 uniques piliers, qui vont du sous-sol jusqu’au 5ème étage ! Apparemment ils n’aimaient pas les nœuds du bois, et les ont enlevé en rebouchant par des formes diverses… Oiseaux, étoiles, phalus !!!!

Le château possède des meurtrières en forme de rond, triangle ou carré, ça fait penser aux jeux pour enfants pour réussir à associer des formes ^^ mais ici ça sert à placer devant des armes de différentes formes ! 

On quitte le château en direction du jardin koko-en, jardin récent mais de style époque edo, avec pleins de carpes ! 

On pose nos fesses à Buena Vista, pour maaaaanger! Très bonne pizza au chorizo et très bonnes noodles de riz. 

On flâne dans les rues et magasins en direction de la gare, puis shinkansen retour pour Osaka. 

On se fait une petite frayeur dans le train pour rejoindre notre dernier hôtel proche de l’aéroport, on est montés dans un wagon au pif (le 7) et au bout de 5min on remarque que les wagons 5 à 8 ne vont pas à l’aéroport… Damn it! Du coup on commence à traverser le wagon pour rejoindre le 6, trop le bordel, donc de station en station on sort pour renter dans le wagon d’avant afin d’atteindre le 4è wagon… Pfiouuuu

Dernier 7eleven, on vide les pasmo, petit apéro bière aromatisée, repas en chambre puis dodo sur des futons de bonne heure pour aller à l’aéroport à l’aube, avion à 9h !

J17 – Takayama > Osaka

 Osaka | 16 avril 2019

On quitte Takayama pour Osaka, et on se prépare pour 4h de train…
Ça commence bien, en gare on se fait refouler à vouloir réserver des sièges pour le trajet retour de demain, dans ce bled ils font pas trop d’effort, aucune traduction en gare, bon ba on va se démerder tous seuls hein !

Puis, pour rejoindre Osaka, nous avons un changement de 4 min en gare de Nagoya, ça va être tendu !! 20 min avant d’y arriver, on se prépare et on se met devant les portes prêts à descendre ! 12h04 on arrive ! Le début d’une course extrême contre la montre, on dévale les escaliers 8 par 8, valises sous les bras, on aperçoit au loin le quai de notre prochain train… à l’exact opposé d’où l’on est ! Et s’élance tels des guépards chassant la brebis égarée (Amélie, grâce à ses chaussures, à fait une pointe de vitesse à 377km/h, dépassant deux Shinkansen sur son passage). Biim on remonte des escaliers 12 par 12, on arrive devant le quai, notre Shinkansen aussi en finissant son freinage ! Il est 12h07 ! On fait rouler les valises jusqu’en voiture 8, histoire d’être sûrs que les portes ne se ferment pas sous nos yeux ^^ ! Les portes se ferment au moment où l’on passe voiture 10 ! Dammmmned ! Mission accomplished! On arrive en voiture 13, on s’assoie et on ressent des palpitations de joie ! Maintenant on peut déguster nos sandwiches 5* du Family Mart! 

Ha et ici (comme d’autres pays en Asie) il y a des wagons réservés aux femmes, pour être tranquille !

Enfin arrivés à Osaka on va direct à l’hôtel déposer les valises et oh chance, la chambre est déjà prête ! On se pose donc qques minutes, profite du free minibar, et go le château.

Il est beau, il est haut, mais ça reste « petit » vis à vis de ceux de chez nous #vivelaloire ^^

Ensuite on se dirige vers le quartier de Namba, et ses nombreuses boutiques, on se fait plaisir avec de belles grosses glaces

Puis on fait nos pigeons et on claque nos yens en kitkat et pocky :p

Pour finir, petit tour à Dōtonbori au bord de la rivière, avec ses gros panneaux lumineux.

J16 – Takayama

 Takayama | 15 avril 2019

Le soleil pointe son nez, on peut partir à la découverte de la ville !

On commence par une promenade dans le quartier des temples (Higashiyama) qui fait 5,5 km (environ 2 heures de marche). On voit donc, encore, pas mal de temples, et on grimpe dans la montagne, jusqu’aux ruines d’un château… Enfin « ruines » est un grand mot, yavait plus rien du tout… Arnaque !

Puis en descendant, on arrive dans les rues où sont exposés les chars qui auraient dû parader la veille, ils sont assez stylés et très travaillés !

Ensuite on assiste à la Gojunko Procession, sorte de parade de vieux et moins qui globalement tirent tous bien la gueule ! Ça dure 5 min top chrono, et c’est nul à chier 😭. Déception la plus totale pour un festival soit-disant le 3ème du pays !!

On rentre à l’auberge, mauvaise surprise l’accès aux chambres est fermé, on mange donc dans la salle commune sans pouvoir récupérer qques affaires..

Puis on repart pour un autre sentier, Kitayama, qui s’étend sur 3 km (environ 1 heure de marche) et nous fait passer par des coins plutôt « à l’ancienne ».

Par contre la visite d’une ancienne maison à 500¥ no way ! Ils nous ont pris pour des pigeons ou quoi !

Retour à l’auberge à 16h parce qu’on commence à s’emmerder dans ce bled 😁.

J15 – Kanazawa > Takayama

 Takayama | 14 avril 2019

Petit tour par les quartiers de Kazuemachi et Higashi Chaya : bâtiments historiques, artisanat, maisons de thé et geishas, le long de la rivière Asano.

Puis départ pour Takayama (après 2h d’attente à la gare >.<).
On a pu réserver des places pour la 1ère partie du trajet mais pour le second (1h30) blindé de monde on est restés debout dans le couloir au niveau des chiottes 😱. On ne nous y reprendra pas, on a réservé d’avance tous nos prochains trajets ^^.

Une fois à Takayama, la pluie est (comme prévu) malheureusement de la partie !

On se balade le long des arcades abritées en partie jusqu’à l’heure du check-in au Airbnb du soir ! À cause de la pluie, l’unique parade nocturne du festival que l’on était venu voir, à été annulée 😢.

Pour compenser cette frustration, nous nous sommes fait un restaurant où l’on a testé la viande de bœuf de Hida (un équivalent moins connu que le bœuf de Kobe). Le bœuf était super bon, super tendre, et bien gras mais dans le bon sens du terme (pas de morceaux de gras dur…). Bon, ça nous a coûté 90€ pour un seul plat de résistance partagé à deux 😂.

Retour pour dormir à l’auberge sous la pluie…

En espérant que demain sera plus ensoleillé 🌞

J14 – Kanazawza

 Kanazawa | 13 avril 2019

On quitte la belle Kyoto dès l’aube et on prend le train direction les « Alpes japonaises » ! On aperçoit qques sommets enneigés en chemin :

Après 2 bonnes heures on arrive enfin à Kanazawa

On se dirige vers l’hôtel pour déposer nos valises et en route on passe par le marché Omichô où on s’arrête manger.

Une fois délestés on va se promener dans le parc du château

et le jardin Kenroku-en

Ensuite on fait un tour dans le quartier des samouraïs (Naga-machi), pas fou, il y a juste qques anciennes maisons…

Et puis, une petite pause s’impose

Pour finir la journée on passe par le sanctuaire Oyama jinja

Puis on profite de l’happy hour au bar de l’hôtel… Amélie teste du sake « fruité » ba c’est pas tip-top et ça vaut pas un bon verre de coteaux du layon ! ^^