Fin

Nuit pourrie, pour changer, réveil à 8h, on part en direction de Dublin.
En chemin, le seul monument que l’on voulait visiter n’est pas accessible à cause d’une route en travaux, damned !

Du coup on arrive à 11h à Dublin, on part vers le nord voir le jardin botanique, c’est gratuit et graaaaand ! Le terrain s’étend sur une superficie de près de 20 hectares et comporte plus de 17 000 espèces de plantes.

Cela fait, on part cherche un McDo (pour y manger cette fois, pas juste pour la beauté de son parking). Puis on fait quelques courses dans un Tesco voisin.
On part ensuite chercher un dernier put*** de camping de mer** (ça se sent qu’on en a légèrement un chouilla marre ?! xD)
On tourne 45 min pour en trouver un pas foufou, mais bon on en a marre de chercher alors plantage de tente (douche encore payante à 2€… whaaat ?!).

Bref, comme il n’est que 16h on cherche de quoi faire passer le temps, on trouve un autre Tesco, on s’y balade facile 30 min, puis on décide de télécharger un film pour le regarder le soir (#ons’occupecommeonpeut).
Le wifi de Tesco coup à 40% de DL, la loose ! On part donc à la recherche de free wifi partout dans la ville, après qques tentatives réussies, on atteint les 67%… Malheuresement on n’a pas pu finir avant l’heure du dodo 🙁

Lendemain matin, direction le port un petit peu en avance, on s’arrête dans une station service où on réussit à terminer de télécharger le film, youhouuuu ! Du coup on se pose sur le parking et on matte Hypocondriaque.
A un moment Romain décide de s’avancer vers l’embarquement histoire de faire la queue, et en fait, il y a personne, du coup on embarque direct, on va se chercher de bonnes places dans le ferry et on se fini le film, plutôt nul au passage.

La traversée est toujours aussi longue et le bateau tangue beaucoup donc mon estomac n’a pas trop supporté…
A 11h on retrouve enfin notre chère France et on touche la terre ferme, alléluia !
Dernier trajet direction la maison, pour cette fois je prends le volant pour le plus grand plais trouille de Romain.
Et on rentre sous la pluie, pour ne pas être trop dépaysés…

FIN de ces 15 jours / 50h / 2516 km
de périple irlandais

Milieu

Nuit pourrie in the car réveillés à 5h du matin par le soleil, petit dej face à une plage moche mais plage quand même.
Après on est partis pour Belfast, on a mangé nos bons sandwichs dans un parc pas très facile d’accès, puis on est repartis se chercher un camping.
On atterit à Antrim, camping 5* (mouaiiiis), on plante la tente, on est alone dans notre coin.

Pour passer le temps on va acheter des trucs à Poundland, puis on se promène et on visite le château, ensuite retour au camping, ya plein de moustiques c’est relou.
On mange des spagettis dans la poêle #masterchef xD
Les douches sont rikiki et brulantes, limite on aurait plus vite fait de faire cuire les pâtes dedans !

Nuit sous la pluie, réveil sous la pluie, petit dej sous la pluie, démontage de tente sous la pluie et départ pour la causeway coast sous la putain de flotte irlandaise avec du brouillard…
On a ensuite suivi une route totalement flippante de 5cm de largeur à s’en faire pipi dans la culotte :O Et on a vu des paysages sous la flotte, again.


Puis on s’est rendu à Dark Hedges, devinez quoi ? Sous la pluie -_-‘

Cette allée d’arbres dont les troncs et les branchages s’étirent sous des formes harmonieuses et tortueuses a été rendue célèbre grâce à la série Game of Thrones <3

Bon, c’est joli, certes, mais court.

Sur ce, go Londonderry où on passe 2 nuits dans une auberge de jeunesse.
Et le jour, visite du Carrick-a-Rede Rope Bridge, un peu cher mais le soleil est enfin là donc les paysages sont beaux.

Profitant du beau temps, on enchaine avec la Giant Causeway avec un guide plutôt sympa… Mais il y avait beaucoup de monde.

Le midi, casse croute sur une petite aire bien verte (normal, il pleut tout le temps…) puis on est retournés sur la Coastal Way Road en s’arrêtant aux différents sites pour touristes dont un château sympatoche.

Le retour s’est fini sous la pluie (ça nous manquait…) jusqu’à Londonderry.
Diner dans un Indien très bon.

En avance de 3 jours sur le planning, on ne sait pas quoi faire pour perdre du temps… Du coup on décide de suivre la Wild Atlantic Way, une route qui longe tout la côte Ouest de l’Irlande, on la choppe au niveau de Donegal et c’est parti !
Temps pourri, on enchaine les « point of view », paysages moins beaux qu’en Irlande du Nord (à cause de la pluis notamment), puis vient l’heure de trouver où dormir…

Après 2 jours de luxe, retour à la dure avec la Punto.

On tombe sur un spot avec vue directe sur une belle plage sauf qu’un vieux mec chelou tourne autour de la voiture vers minuit… Du coup on bouge dans la nuit en bravant la tempête, et on troque notre belle plage pour une statue de vierge Marie, moins belle vue mais au moins la nuit fut plus calme 🙂

Réveil avec le soleil, on reprend la route Castlebar > Westport > Letterfrack
On mange de délicieux paninis au Conemara National Park, puis on se fait une balade de 3km.

On va ensuite au camping de Renvyle, faut payer pour le wifi et les douches (de 5 min !) mais on a une superbe vue mer.

La vue sur la mer c’est bien sympa mais il n’y a rien à faire dans ce bled donc en route pour Galway !

Finalement arrivés sur place on cherche un camping…
On tourne en rond 45 min avant de trouver un au sud-ouest de Galway.
Il est correct, wifi gratuit cette fois ^^

Le lendemain on va visiter la ville, on se gare près d’une n-ième cathédrale et on part ensuite à pied errer dans les rues. Celles-ci sont quasi toutes envahies par des artistes itinérants, c’est sympa, et ça met de l’ambiance 🙂

Nuit dans le même camping puis on va visiter les Cliffs de ta mère (ou of Moher pour les puristes). Sous la pluie, la brume, le vent… bof donc, mais les paysages sont quand même sympa.

On continue plus bas vers Limerick, ville fort sympathique comparée aux autres. Puis on repart encore chercher un parking idéalement placé pour passer la nuit. On tombe sur un McDo qui est ouvert toute la nuit, nickel !
Bon en fait ça fait trop de lumière, on va sur le parking de l’église la plus proche.

Début

On décolle de Paris en voiture sous la pluie, direction Cherbourg pour prendre le ferry.

Et le ferry, c’est pourri ! Enfin en tout cas le notre, qui ne nous permet pas d’aller sur le pont supérieur, en plus c’est tout petit et quand on y passe toute la nuit avec le mal de mer baaaaah… ^^

Mais on arrive sains et saufs à Dublin, à voir si ça dure car ici, on roule à gauche, ça commence mal !
On gare la voiture dans un parking (10€80 les 3h… outch !) et on va se promener à pied dans le centre ville dont Grafton Street avec une ambiance très agréable pour y faire du shopping, se promener ou admirer des musiciens et artistes de rues.

Ensuite, viste du Trinity College, l’université la plus ancienne d’Irlande, dont le campus occupe une superficie de 190 000 m².

Puis petite pause au Church Café, un bar dans une église qui m’a été recommandé par une amie, très original ^^

C’est flou… promis on n’était pas bourrés ^^

Puis on se repose au Phoenix Park, avec ses 700 hectars, c’est le plus grand parc urbain d’Europe.
Le soir, on va manger dans un pub typique, le Mulligan Grocer, les menus sont dans de vieux livres, pretty cool !
On avait loué un Airbnb chez l’habitant, sympa dans l’ensemble mais pourquoi il n’y a pas de volets aux fenêtres ?! 😮

Donc, réveil à l’aube pour se rendre de nouveaux dans le centre de Dublin.
Première étape, et pas des moindres, acheter des cartes de bus en se faisant comprendre par le vendeur ^^
Le bus est à étage et ya le free wifi, c’est cool ! Mais il n’indique pas les arrêts / destinations donc à la wannegainebistoufly on a réussi à atterir au Temple Bar. L’un des quartiers les plus anciens et charismatiques de la capitale, ses ruelles étroites sont remplies de pubs et de restaurants.

En se promenant on tombe sur le National Wax Museum Plus, le musée s’élève sur 4 niveaux et s’étend sur plus de 1200 mètres carrés, de quoi prendre plein de photos ^^

Puis on passe à des visites plus historiques : le château de Dublin, bâti en 1204 sur l’emplacement d’un ancien fort Viking ainsi que les cathédrales Saint-Patrick & Christ Church :

On visite une ancienne prison avec (le seul) guide qui parle assez lentement anglais pour qu’on comprenne assez ^^
Kilmainham Gaol a joué un rôle fondamental dans l’histoire de Dublin, la visite guidée constitue une manière divertissante d’apprendre quelques chapitres de l’histoire irlandaise.


On termine la journée par la viste de l’entrepôt Guiness.

Expositions sur les ingrédients qui composent la bière (eau, houblon, orge, levure), des anciennes machines, processus de fabrication, campagnes publicitaires…


Et clou de la visite :
dégustation d’une pinte offerte sur la terrasse du Gravity Bar où l’on a une vue imprenable sur la ville.

Après une nuit peu reposante, on reprend la route direction Newcastle, oui mais avant, pause dans une aire qui en fait s’avère être le point de départ d’une excursion pédestre inimaginable.
A la base, partis pour gravir 3 rochers, on a mis genre 4h de marche sans eau ni nourriture. On n’est même pas allés au bout du sentier, parce qu’a priori Amélie était fatiguée, donc go back to the tuture.

Puis cette fois, on arrive à Newcastle, crevés, on se pose dans un Maud’s café, et on se requinque avec de delicious glaces.
On fait un tour en voiture pour trouver un parking adéquat pour passer la nuit, au passage on voit un Lidl logé dans une espèce d’ancienne église, stylé !

Vient la préparation du festin du soir, sauf que 1er constat : on n’a que des conserves, 2è constat : on n’a pas de casserole… Donc on va au Lidl précédemment cité et on achète une poêle (verte).

Puis c’est parti pour la cuisson, en mode ninja dans la voiture !

Les saucisses / lentilles étaient succulentes… mais la vaisselle dans la mer moins sympa ^

Irlande nous voilà !

Ça y est on a presque de l’argent !

Comme on est tous les deux salariés bossant à la capitale, on profite des vacances d’été pour faire nos premières ‘vraies’ vacances si je puis dire…

C’est l’époque de Game Of Thrones, et Amélie en est folle. On tombe je ne sais comment sur un site qui référence différents lieux de tournage typiques du film. En y regardant de plus près le pays à l’air bien sympatoche !

Comme l’Irlande c’est relativement petit, on se dit qu’on a qu’à se faire ce voyage en voiture ! Pour louer une voiture sur place tout en étant Français, il ne faut pas être encore en ‘A'(pprentissage) ce qui est mon cas. Et comme Amélie ne se sent pas de conduire tout un périple sur la voie de gauche, et bien on décide d’y aller avec la pupute ! Du coup on prendra le ferry directement depuis Cherbourg jusqu’à Dublin !

Le gros avantage de la voiture, c’est l’autonomie, l’indépendance que ça procure. On a découvert que l’Irlande proposait un périple tout le long de ses côtes appelé le Wild Atlantic Way. L’avantage c’est qu’il y a des indications routières un peu partout pour le suivre !

Nous voilà donc partis pour deux semaines d’aventures extraordinaires le long des côtes irlandaises…